Notre liste à la Municipalité

_DSC8659_2-min.jpg
UN TICKET POUR UNE VILLE EN PHASE AVEC SON TEMPS

La gauche yverdonnoise s’unit derrière un ticket compact pour reprendre la majorité à l’Exécutif de la ville. Les trois Municipaux sortants se représentent et sont rejoints par Brenda Tuosto pour le Parti Socialiste et Benoist Guillard pour les Vert-e-s. L’ambition de l’alliance de gauche est de répondre aux besoins de la population avec plus de solidarité, de modernité et de durabilité, et mettre un frein à la politique bourgeoise et dispendieuse menée par la majorité de droite.

Fin septembre, les partis de gauche annonçaient la formation de deux listes élargies, PS-POP et Vert-e-s et solidaires, qui visent à reprendre la majorité au conseil communal. Aujourd’hui ces listes annoncent leur alliance avec un ticket à cinq candidats qui a pour but la reconquête de la majorité de la Municipalité.

C’est avec la volonté de faire de la ville d’Yverdon-les-bains une ville en phase avec son temps que l’alliance de gauche présente cette liste.

Nos candidat·e·s

03_Dessemontet_Yv_2690.jpg

Pierre Dessemontet

Pierre Dessemontet, 51 ans, marié, un fils, est Municipal des Energies à Yverdon-les-Bains, député au grand conseil, et vice-président du Parti Socialiste Vaudois. Il a été chef du groupe socialiste, président du conseil communal et du PS Yverdonnois.

Géographe UNIL, Dr ès Sciences EPFL, il a cofondé un bureau en analyse spatiale, et travaillé quatre ans aux Etats-Unis au tournant du siècle, ainsi qu’à l’EPFL durant une dizaine d’années par la suite. Il est spécialisé en géographie économique, et en méthodes statistiques.

Municipal des Energies, Pierre Dessemontet s’est concentré sur la mise en place d’une planification énergétique ambitieuse à l’échelle de la ville, le très fort développement des réseaux de chauffage à distance à base renouvelable, et la rentabilité du Service des Energies.

C’est dans un esprit de rigueur et d’efficacité qu’il compte mettre à profit son expérience au sein d’un collège plus représentatif des aspirations des yverdonnoises et yverdonnois.

  • Blanc Facebook Icône
carmen_temp.jpg

Carmen Tanner

Carmen Tanner, 39 ans, municipale à Yverdon-les-Bains (en charge de la culture et de la durabilité), membre de la direction des Verts vaudois, maman d’une petite fille. Elle a siégé au Conseil communal pendant dix ans et l’a présidé en 2014-15.

Sociologue et urbaniste, elle a travaillé comme responsable de projets en mobilité durable et, au préalable, comme chargée de campagne au WWF Suisse. Côté associatif, elle est active dans le comité local de la grève des femmes.

Carmen Tanner a su pousser avec finesse et détermination certains dossiers, comme une stratégie à 2030 en matière de durabilité, la création d’un pour cent culturel, ainsi qu’un pôle culturel à Sports 5. Elle a pu soutenir la vie culturelle yverdonnoise qui rayonne et est reconnue au-delà de nos frontières.

Ouverte et à l’écoute des gens, convaincue qu’un engagement local est une pièce du puzzle global, elle se réjouit de se représenter et incarner une municipalité qui devra être plus verte et sociale.

  • Noir Facebook Icône

Jean-Claude Ruchet

Je suis né en 1966, célibataire et j’habite au quartier de la Villette. Assistant social de formation, j’ai travaillé pendant 17 ans au Centre de psychiatrie à Yverdon-les-Bains. Depuis 2009, je suis Municipal du service jeunesse et cohésion sociale. Actuellement et à titre personnel, je suis également président de l’Asloca nord-vaudois, président de la fondation Simonin (foyer de la Thièle) et président de l’assemblée générale du réseau de santé Nord-Broye.

J’ai également deux passions, l’une pour le football anglais et plus particulièrement pour Liverpool, et mon autre passion c’est le Japon qui m’a beaucoup manqué l’année dernière. Je rêve d’une ville où il fait bon vivre et où les habitant-e-s se sentent bien.

  • Noir Facebook Icône

Brenda Tuosto

Née dans une famille ouvrière d’origine du sud de l’Italie, Brenda Tuosto est depuis cinq ans engagée en politique dans l’agglomération yverdonnoise où elle y vit depuis plus de 30 ans. Elle a mené plusieurs commissions et a défendu de nombreux dossiers en tant que Conseillère communale pour le bourg de Grandson où elle a été Co-présidente du Parti socialiste et des Verts. Elle a notamment participé à défendre de nombreuses interventions en faveur d’une modération du trafic et a soutenu la création d’un fond pour le développement durable qui a été accepté par le législatif grandsonnois le 1er octobre 2020. 

De formation géographe-urbaniste, elle s’est spécialisée dans le domaine de la mobilité et travaille actuellement en tant que Co-responsable du secteur de la Circulation de la Ville de Bienne. Elle est également membre du comité de Pro Natura région Nord vaudois.

  • Blanc Facebook Icône
01_Tuosto_1.jpg

Benoist Guillard

Benoist Guillard, 47 ans et père de deux adolescent·e·s, vit à Yverdon-les-Bains depuis 15 ans.​

Engagé dans le milieu associatif, il s’est mis au service de l’éducation au comité de l’association des parents d’élèves, et au service de la mobilité douce au sein de PRO VELO Région Yverdon-les-Bains, qu’il préside depuis 2015.

Ingénieur commercial dans un groupe de télécommunications, son expérience est un atout pour les enjeux techniques municipaux, mais aussi pour la gestion des ressources humaines ou la compréhension des besoins des entreprises.

Conseiller communal et vice-président du groupe vert, il a fait voter à de larges majorités des textes pour un plan climat, contre le bruit, pour la mobilité scolaire et pour la mobilité douce.

Convaincu qu’Yverdon-les-Bains mérite un développement durable, Benoist Guillard privilégie le dialogue au conflit et recherche le consensus, pour l’intérêt de toute la population.

  • Noir Facebook Icône

Une liste diversifiée pour une gouvernance apaisée

Notre plateforme municipale

Pour une gouvernance apaisée

Depuis plusieurs législatures maintenant, les municipalités successives n’ont pas dirigé la ville selon le principe de concordance. Malgré le fait que les majorités soient souvent changeantes, chaque camp a gouverné essentiellement seul dès lors qu’il était majoritaire, laissant sur le côté les sensibilités minoritaires.

Site créé par le Parti Socialiste Yverdonnois